• Filigrane (Jeanne Roland)

La balade du 6 septembre...

Le dimanche 6 septembre 2020, ce sont près de 80 personnes qui sont venues se balader à l'Espace Naturel Sensible (ENS) de la Sanne-Amont. Impromptus de danse, textes slamés, arbre à souhaits... Entre eau douce et bottes de foin, tous et toutes furent rassemblés afin d'écouter et voir l'art se déployer au cœur de la forêt de Montseveroux. Cette journée a marqué l'histoire de la résidence Cultures Plein Champ ; voici pourquoi !



Le contexte



C'est dans le cadre du festival isérois Paysage>Paysages et de notre résidence artistique Cultures Plein Champ que ce spectacle d'un jour est né. L'ENS de la Sanne-Amont à Montseveroux fut la terre d'accueil de ce temps fort proposant une double dimension : visite de l'Espace Naturel Sensible grâce aux bénévoles de l’association Protégeons et Respectons Ensemble La Nature et l'Environnement (PRELE), qui ont accompagné la balade, et représentations artistiques.



La création de la compagnie Infusion



"[...] Alors ben, j'ai accepté et j'ai dit un peu fort pour que tout le monde puisse m'entendre : « ben, en fait, je me demande... Ce que je pense des agriculteurs ». Et quelque chose s'est passé là, c'était fou, tout le monde semblait avoir un avis super clair sur cette question qui me paraissait super compliquée.


Y en a un qui m'a regardé et il m'a dit

C'est simple ! C'est des pollueurs

Ils se mettent en mode cosmonautes

Pour déverser toutes leurs horreurs

A deux pas de nous sans protection haute

Pauvres pêcheurs...


T'es ouf toi ! Une autre se lève. Ils sont nos bienfaiteurs Qui nourrissent le monde Façonnent le paysage Rendent accessibles nos bocages Sans eux c'est la Terre qui gronde Et nos estomacs qui frondent. [...]"



Fanny et Flore Vienot ont offert aux curieux venus assister à la balade artistique leurs talents respectifs : la danse pour l'une et l'écriture pour l'autre. S'inspirant des conversations eues avec les agricultrices et agriculteurs de Montseveroux, Flore fit entendre ses textes slamés tandis que Fanny donna à voir ses propres chorégraphies. Les deux arts entrèrent ici en écho, reflétant alors les paroles échangées et les difficultés qui ont pu être perçues par nos deux artistes. Le partage au public permit dès lors une mise en lumière d’un fragment de la réalité du monde agricole et des hommes et femmes qui le composent.



“ Ils étaient assis à la Table de la Négociation.

D'un côté les Néos, de l'autre les Ruraux.

Sans se concerter ils s'étaient installés.

Naturellement séparés.

Naturellement désunis.

Naturellement démembrés.

Naturellement... [...]"



La création d'Hélène Bertin



En fin de parcours, l'artiste-plasticienne présentait une construction assez similaire à celle de l'arbre à souhaits, structure offrant à chacun la possibilité de laisser son empreinte - unique et intime. Entre mots à accrocher sur des branches, dessins sur des galets ou rubans colorés sur des bottes de pailles, les participants pouvaient exprimer leurs ressentis après la représentation de la compagnie. Parmi ceux-ci...


« Je voudrais avoir un loup apprivoisé qui ne mord jamais »

« Quel bonheur d’être sur un territoire qui s’interroge sur la nature! »

« J’peux pas m’arrêter... Bientôt l’homme se réconciliera avec la nature : héritier "renaturé"... »

« J’ai nourri, je nourris, je nourrirai... »




En bref : la balade du 6 septembre 2020 condensa les recherches de la compagnie Infusion et d’Hélène Bertin sur le monde agricole : les vers, mouvements et matières plastiques des artistes permirent un beau partage au public des différences mais aussi des convergences de points de vue.



PS : La journée a été filmée ! N’hésitez pas à cliquer ici pour la visionner.

PPS : Un article de la compagnie Infusion sur la balade du 6 septembre est aussi disponible ici.

PPPS : Toutes les photographies de cet article sont l'œuvre de Renaud Menoud. Vous pouvez consultez son site Internet ici.


37 vues0 commentaire