• Filigrane (Jeanne Roland)

L'atelier du 29 février

Si la résidence Cultures Plein Champ a été mise à l'arrêt suite à l'annonce du premier confinement, un atelier d'expression artistique a tout de même pu avoir lieu le samedi 29 février 2020 dans le château de Montseveroux. Devant originellement être le premier d'une longue et belle série d'ateliers, il est aujourd'hui le seul, avec la balade du 6 septembre, à avoir été organisé. Plaçons donc sur le devant de la scène le tout premier temps fort de la résidence, avec comme acteurs principaux les Montseveroudères, Hélène Bertin et une partie de l'équipe de Filigrane. Lumière !



Des photomontages au programme !



Est appelé photomontage tout assemblage de photographies obtenu par collage, tirage ou avec un logiciel. Le 29 février, ce furent des photomontages par collage que les participants réalisèrent : parmi les divers matériaux rassemblés ce jour-là par l'artiste-plasticienne, tels que des images, papiers, phrases, lettres ou encore articles, chacun avait l'opportunité d'exprimer sa propre créativité et sa sensibilité personnelle.


Les matériaux, pêle-mêle, proposés aux participants.


Cependant, ce n'est ni par la vue ni par le toucher que les participants ont débuté l'atelier, mais par l'ouïe : en effet, Hélène a choisi d'inaugurer celui-ci par l'écoute de bandes sonores composées de divers bruits du monde agricole. Après que chacun ait noté ses ressentis et réflexions, un tour de table permit aux participants de partager ce que l'écoute de ces sons leur avait causé : entre désespoir et espoir, les contrastes de points de vue furent l'occasion d'échanges déjà très intéressants.

Les participants purent ensuite se lancer dans la confection des photomontages en suivant la consigne d'Hélène : récupérer les matériaux apportés par l'artiste et créer un photomontage reflétant son avis sur le monde agricole.



Quid du rendu ?



Les ateliers de pratique artistique collective sont un véritable vivier de singularités. Ici, tandis que les uns mirent l'accent sur la tranquillité, le calme et le bien-être d'un mode de vie rural, d'autres mirent en exergue le bruit des machines, le travail épuisant et le mal-être des agriculteurs et agricultrices. Ces contrastes, notamment entre la perception des ruraux et la perception des citadins, permirent à nouveau un temps d'échange, cette fois sur les œuvres confectionnées par chacun ; et c'est sur ce riche croisement des différentes sensibilités que l'atelier s'est clos.



En bref : l'atelier du 29 février 2020 fut un temps où ruraux comme citadins ont exprimé leurs sentiments sur le monde agricole grâce à la création de photomontages. Accompagnés par l'artiste-plasticienne Hélène Bertin, les participants purent explorer leur sensibilité artistique dans un cadre d'écoute, de bienveillance et de dialogue.



Voici, pour conclure, les différents photomontages concoctés par les participants !




























PS : Je tiens à remercier Giselle, précédente volontaire en service civique chez Filigrane, dont l'article qu'elle avait rédigé par le passé à ce sujet a pu m'aider dans l'écriture de celui-là.

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Formulaire d'abonnement

©2020 par Filigrane.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now